Vannerie en
     Coudrier
 
Nos grands-pères les fabriquaient...
Et nos ancĂŞtres... Et les ancĂŞtres de nos ancĂŞtres...
Et nos grands-mères y mettaient le linge , les pommes de terre, l'ail et les oignons, les pissenlits pour les lapins, les champignons...
 
 
          Avec le « progrès » sont arrivĂ©s le plastique, la tĂ©lĂ©vision, le manque de temps... L'art s'est presque perdu. Le noisetier reste aujourd'hui enracinĂ© dans les bois et nous, nous restons peut-ĂŞtre trop souvent dans nos maisons, ou pas assez, Ă  les perdre justement, nos racines.
 
          Quelle joie cependant de partir «au coudrier» ; connaĂ®tre «les bonnes places» ; le regard aiguisĂ©, de chercher soigneusement les bonnes «cĂ´res» ; rentrer chez soi et en fabriquer panier, «respel», «banse»... Panier magique, qui naĂ®t du bois et de nos mains, de notre temps, et de notre art, et de notre terre... Bonheur magique qui nous apaise et qui nous unit Ă  la nature , aux anciens... et qui nous enracine :Ă  condition, en accord profond avec notre gĂ©nĂ©reuse nature, de ne prĂ©lever que ce dont nous avons besoin, au bon moment (afin de respecter son rythme et son cycle) et avec reconnaissance!



   
 
Témoignages :

   
   
   
Agenda
 
* 16 et 17 novembre 2019, de 9h00 à 16h30 : Dates du WE de "reprise, ou "remise en selle", ou "ouverture de la saison", ou "rencontre vannière", ou "convivialité vannière"... Pour une après-midi, une journée, tout le WE, la nuitée... venons quand il nous plaît et appelons-le comme nous le souhaitons...

Pratiquement : auberge espagnole d'une part et chacun amène matériel et matériaux (côres !), projet(s) en cours ou à commencer... ou pas de projet et juste pour venir dire bonjour !

Attention attention ! ! ! Je n'aurai pas d'éclisses et très peu de noisetier.

En accord profond avec notre généreuse nature, prélevons juste le noisetier dont nous avons besoin, au bon moment (afin de respecter son rythme et son cycle) et avec reconnaissance.



* STAGES :
- Initiation : pas encore défini !
- Pour ceux qui ont déjà touché au noisetier : pas encore défini non plus... Mais vous pouvez vous inscrire au 1er stage si c'est ce qui vous convient le mieux !
 
Pendant les stages, nous avons l'occasion de toucher Ă  toutes les Ă©tapes, depuis la cueillette du noisetier jusqu'Ă  la fin du panier : l'objectif Ă©tant d'ĂŞtre autonome en fin de stage, mĂŞme s'il manque encore quelques heures de vol...

Où :
à Brûly-de-Pesche
Dates :
Cfr supra
Coût :
220 € la semaine de stage du
185 € pour la semaine du
(inscription prise en compte à partir du versement d'un acompte de 50 € sur le compte de l'asbl (BE64 0013 8252 6852) avec mention de l'activité , le solde pouvant être payé en liquide le 1er jour de stage ou par banque.

Possibilité de logement : merci de nous contacter.

   
•haut de page